Restez informé(e) des dernières actualités financières et fiscales.

       Cédants
      Repreneurs
      Annonces
 
Inscrivez-vous
 
Identifiant :  
Mot de passe :  
              
Cédants > Méthodologie
 

Afin de vérifier si l'entreprise est transmissible dans de bonnes conditions, il est nécessaire de procéder à son évaluation. L'entreprise doit être mise sur le marché à un prix ni surestimé, ce qui aboutirait à un temps de traitement de l’opération excessif voire à un échec de la cession, ni sous-estimé, ce qui aboutirait à un manque à gagner pour le cédant.


ACTESYS adopte une démarche en 3 étapes :

 Calcul de la valeur théorique de l'entreprise à l’aide de la méthode appropriée

Pour un fonds artisanal ou fonds de commerce, l’évaluation se fait généralement à partir d'un barème. La valorisation est obtenue en multipliant un coefficient propre à l’activité par le chiffre d’affaires, le bénéfice annuel…

Pour une société, des méthodes plus élaborées seront appliquées, basées sur l’actif net, comme la rentabilité actuelle ou future, le chiffre d’affaires…

Dans tous les cas, l’évaluation est seulement le point de départ, elle est ensuite ajustée au regard de la situation de l’entreprise et de la situation du marché (méthode comparative).


 Calcul de l’impact des autres facteurs influençant la valeur de votre affaire

Il faut avoir une vision objective des facteurs qui vont avoir une incidence, positive ou négative, sur la valeur de l’affaire.

Voici quelques exemples :

Facteurs internes
• L’entreprise repose-t-elle sur un homme clé ? Est-ce le cédant ?
• L’outil de production est-il encore adapté à l’activité ? À un développement futur ?
• L’activité connaît-elle de fortes évolutions technologiques ?
• L’entreprise dispose-t-elle d’un savoir-faire spécifique par rapport à ses concurrents ?

Facteurs externes
• L’entreprise dépend-elle d’un gros client représentant une part importante de son chiffre d’affaires ? D’un fournisseur exclusif ? De sous-traitants ?
• Comment se situe l’entreprise par rapport à ses concurrents ?
• L’entreprise est-elle en conformité avec la réglementation applicable à l’activité ?

Facteurs financiers
• La structure financière de l’entreprise est-elle équilibrée ?
• La rentabilité est-elle récurrente ou présente-t-elle des variations importantes ?
• Existe-il des gisements d’économie de coûts (sur-rémunération du cédant, avantages en nature, …) ?
• L’activité de l’entreprise est-elle dans un secteur à risque : nouvelles technologies...?
• Quelle est la situation du marché : stable, en croissance, en régression ?

Facteurs juridiques
• Rencontrez-vous des problèmes avec vos associés éventuels ? Approuvent-ils votre projet de cession ?
• Avez-vous des litiges en cours avec des clients, des fournisseurs, l’administration fiscale ou des salariés ? Quelles peuvent en être les conséquences pour votre entreprise ?
• Quelle est la durée du bail restant à courir ?


 Définition du prix de cession

Lors des négociations, la valeur de l’affaire sera discutée et adaptée pour déterminer le prix de vente.
Celui-ci sera donc aussi fonction :
• Des opportunités : y a-t-il un ou plusieurs acheteurs intéressés ?
• De la motivation et de la capacité financière du repreneur potentiel
• Des transactions déjà opérées dans le secteur d’activité


 En savoir + sur  : la préparation de la cession
 En savoir + sur  : les différents types de repreneurs