Restez informé(e) des dernières actualités financières et fiscales.

       Cédants
      Repreneurs
      Annonces
 
Inscrivez-vous
 
Identifiant :  
Mot de passe :  
              
Quelques conseils avant de reprendre une entreprise
 


LES CONSEILS AVANT DE REPRENDRE UNE ENTREPRISE
(Source : www.oseo.fr)

OSEO édite une liste de conseils très judicieux destinés aux repreneurs et futurs repreneurs d'entreprises, dans la manière d'aborder leur projet de reprise.

Au travers de nos différentes missions d'accompagnement, et plus particulièrement lors de l'accueil des repreneurs qui souhaitent se positionner sur les affaires pour lesquelles nous avons été mandatées, il est vrai que nous assistons parfois à des comportements pour le moins suprenants. Il est important  de noter que les chances d'aboutissement d'une reprise reposent sur 3 critères indissociables : le feeling entre le cédant et le repreneur, la capacité financière et les compétences professionnelles (ou la faculté d'adaptation et d'apprentissage) du repreneur.


Ce qu’il faut faire et ne pas faire pour réussir votre projet de reprise

Ce qu’il faut faire

- Abandonnez votre comportement de salarié qui souhaite « changer de vie, se reclasser », vous êtes devenu un entrepreneur !

- Privilégiez un domaine d’activités que vous connaissez,

- Choisissez votre entreprise-cible par rapport à vos attentes, vos compétences, et à vos capacités financières,

- Ne vous découragez pas trop rapidement. Vous devrez étudier plusieurs projets de reprise avant d’aboutir. Entre le premier contact et la signature de l’acte, il pourra s’écouler entre 3 et 18 mois,

- Effectuez le diagnostic financier, fiscal, social, de l’entreprise cible. Le prix d’achat et ses conditions en dépendent, ainsi que la viabilité de votre projet à moyen et long terme,

- Entourez-vous de conseillers lors des différentes étapes de votre projet,

- Recueillez l’adhésion de votre entourage à votre projet,

- Comblez vos lacunes éventuelles (en gestion, en informatique…) par une formation avant la reprise,

- Nouez des relations de confiance avec le cédant. Rassurez-le sur vos motivations, oeuvrez à le convaincre que vous êtes le repreneur idéal.

- Adhérez à un club ou une association pour rompre la solitude du repreneur.


Ce qu’il ne faut pas faire

- Racheter une entreprise en difficultés en croyant investir moins ; il faudra réinjecter des capitaux pour redresser l’affaire

- Mettre tous vos fonds disponibles dans la reprise du capital. Gardez-en pour la suite !

- Reprendre dans un secteur totalement méconnu de vous,

- Négliger les difficultés d’implantation dans une région nouvelle,

- Vouloir aller trop vite,

- Se limiter à un audit incomplet de l’entreprise à reprendre pour faire des économies,

 - Ignorer la culture de l’entreprise, ou pire : critiquer le mode de gestion et de management du cédant.